Notre volonté est de coopérer sur la base de projets. Non pas une marche forcée à l’intégration, mais une coopération par le débat au sein de la CCAM, en lien avec la population. Nous voulons que les citoyens s’emparent de ces questions qui les concernent de plus en plus directement. Tout cela passe par un intense travail de communication et d’initiatives pour favoriser la démocratie participative. Je disais « projets ». Je tiens à en citer quelques-uns parmi ceux qui nous sont chers, qui nous semblent prioritaires : Emploi et développement économique : ? Réalisation au plus vite de la zone intercommunale de Charmoy sur l’ex-N 6. ? Réflexion pour une politique cohérente à l’échelle de l’agglomération en dépassant les saucissonnage et la concurrence « libre et non faussée » entre les communes en matière de gestion des zones.

Défense et développement des services publics existants : Je veux réaffirmer que la ville de Migennes soutient la construction en ZA GTN du nouveau Centre de Secours des Pompiers. Je pense aussi à la SNCF que l’on démantèle, à la Poste que l’on casse. On ne trie plus de lettres à Migennes. Je pense aux mauvais coups contre l’Education Nationale. Une solidarité active doit se concrétiser avec les communes victimes de cette casse organisée.

En matière d’aménagement : Il faut réaliser la déviation Nord entre Migennes et Laroche. Ce sera un élément structurant du territoire. Nous souhaitons, dans le même temps, qu’une réflexion s’engage pour élaborer un schéma de cohérence territorial qui permettrait de donner plus de sens à nos politiques d’urbanisme. L’aménagement de l’espace est une compétence obligatoire de la CCAM. Nous ne voulons pas d’un repli communautaire, mais d’une coopération avec d’autres territoires. C’est pourquoi nous souhaitons la constitution d’un pays du grand Auxerrois afin de mettre en commun nos projets sur une plus grande échelle.

En matière d’environnement, une avancée significative est nécessaire dans le tri sélectif et leur traitement.

En matière de politique d’Enfance-Jeunesse, tout en soutenant l’action remarquable de l’ACLM, nous estimons nécessaire de réaliser un pôle Enfance-Jeunesse sur le stade SNCF des Cités afin de répondre aux besoins des adolescents de la CCAM. Le passeport-jeunes ne dispose pas d’un centre d’accueil digne de ce nom. Toujours sur la jeunesse, nous pensons urgent de contribuer à une appropriation des salles sportives par les groupes de jeunes « associés », bien entendu sans remettre en cause l’activité des clubs existants.

Si je me suis permis de prononcer cette intervention, c’est parce que je suis mandaté par mes camarades et que nous tenions, dès l’installation du conseil communautaire, à définir notre cadre d’intervention dans la CCAM. Nous souhaite des relations coopératives entre nos 8 communes et, bien entendu, une bonne ambiance de travail. J’ai noté dans l’intervention de G.Friedrich de nombreuses convergences avec notre démarche. C’est pourquoi nous voterons pour Georges Friedrich.