La circulation dans la ville est une question qui préoccupe à juste titre tous les Migennois. De plus en plus de véhicules la traversent de part en part multipliant nuisances, pollutions et générant des problèmes de sécurité. Tous les quartiers sont concernés. Je dirais même que tous les habitants du Migennois subissent ces désagréments. Pourtant, la solution existe. Dès le début des années 1970 s’est posée la question du contournement Nord de l’agglomération. Le tracé a été déterminé. Il commence à l’Est avec la liaison habitat-travail à partir de la route de Brienon et conduit à la zone commerciale des Latteux. Le futur projet le prolonge en évitant Laroche pour reprendre la route de Joigny. Toutes les études sont réalisées, et les autorisations délivrées. La Déclaration d’Utilité Publique est prise et récemment un arrêté préfectoral autorise le Conseil Général à commencer les travaux dans les deux ans. Maître d’ouvrage, le département financera la déviation. La région aidera à hauteur de 22,5% tout comme les collectivités du Migennois (22,5%, également). Nous pensons que s’agissant d’une voie structurante pour tout le territoire migennois, répondant aux besoins des habitants du bassin d’emploi et de la zone immédiate de chalandise, cette contribution doit être prise en charge par la Communauté de Communes du Migennois. Tous les partenaires doivent s’engager ou confirmer leur engagement. Mais cette affaire n’est pas seulement une affaire d’élus. Elle est avant tout votre affaire, celle des citoyens de l’ensemble de l’agglomération.

François Meyroune. Maire de Migennes